Il y a de cela plusieurs années déjà, une nouvelle forme de maladie fait une nette progression et devient actuellement un vrai risque de santé publique qui concentre d’or et déjà la recherche. Car, il y a encore 20 ans de cela, c’est d’une maladie cardiovasculaire que l’on mourrait en général et des centaines d’études à travers le monde ont été menées pour diminuer ces chiffres.

En effet, la bonne nouvelle, c’est que les études menées ont donné des bons résultants et que les morts par maladie cardiovasculaire ont diminuées en France, la mauvaise, c’est que ce soient les cancers qui sont en évolution.

Par conséquent, la même méthode de recherche a été mise en place et des dizaines de nouveaux traitements voient le jour chaque année laissant espérer un bel avenir où l’on pourra réduire radicalement le nombre de décès.

Mais actuellement, ce qui attire beaucoup la recherche, c’est les maladies neurodégénératives comme Alzheimer ou bien Parkinson qui affecte de plus en plus nos compatriotes.

« C’est la maladie qui va l’emporter »
En réalité, ce genre de maladie s’est popularisé ces dernières années et la recherche est encore trop minime pour que des traitements débutent à faire surface bien que plusieurs pistes paraissent prometteuses.

Ces maladies de plus, elles touchent tout le monde et c’est l’une des personnalités la plus aimée des Français qui subit d’ailleurs les conséquences il y a de cela plusieurs années déjà, Catherine Laborde.

En réalité, elle ne s’en cache pas, elle se bat contre cette maladie comme elle le peut il y a de cela plusieurs années déjà et elle voit, malheureusement l’avancement de cette maladie progresser sans qu’elle ne puisse rien y faire.

Petit à petit, elle voit apparaitre de nouveaux symptômes tels que le fait de ne plus savoir si elle est à l’endroit ou à l’envers dans le noir. Lucide, elle a dernièrement indiqué que c’est la maladie qui causera sa mort.