Depuis le début de l’année, plusieurs Français vivent dans l’angoisse. Premièrement, nous avons eu peur pour notre santé, lorsque le Covid-19 est arrivé en France et a commencé à faire des ravages sur son passage. Le chef d’Etat a démenti au préalable l’éventualité d’un confinement jugeant qu’il serait destructeur pour notre économie, mais devant l’évolution de la maladie, il n’a eu d’autres choix que de déclarer enfin le confinement.

En effet, ce confinement a donc très bien fonctionné et en juste quelques semaines, on ressentait les premiers effets de celui-ci sur la courbe journalière des contaminations et des hospitalisations dues au Covid-19.

Et ce confinement a également eu un autre effet affreux, il a forcé des milliers de commerces et d’usines à travers le pays à arrêter leur activité durant presque deux mois ce qui les a mis dans une situation incertaine.

Donc, certainement, le gouvernement a essayé de soutenir au maximum avec des aides record et des déductions d’impôts, mais le constat est là, des entreprises et des commerces sont contraints de fermer, couvert de dettes.

Ils voulaient juste se faire entendre
En effet, plusieurs familles se retrouvent donc au chômage, et même menacés de tout perdre en raison de ce virus et de la crise économique qu’il a créé. Des personnes qui cherchent follement à se faire entendre.

Donc récemmen, un petit groupe de personne s’est débarqué lors de l’émission « Touche pas à mon poste » avec pour réclamation de parler de leur condition qui ne cesse de se dégrader.

Premièrement, la sécurité est intervenue, mais Cyril Hanouna s’est rendu compte très vite qu’ils n’étaient pas hostiles et a décidé de donner la parole à leur « leader », Michel, maître d’hôtels.

Ce dernier a donc très vite décrit le trouble actuel de nombreux métiers dont le sien, une histoire qui a certainement affecté, Cyril Hanouna qui lui a proposé de revenir le jeudi prochain pour en parler minutieusement.