En effet, Il y a de cela trois ans que Johnny Hallyday mort dans son domicile de Marne La Coquette, après avoir lutté avec acharnement contre un terrible cancer des poumons. Depuis, la famille Hallyday s’est livrée une guerre sans merci pour récupérer une part plus importante de l’héritage. Une situation qui a suscité beaucoup de commentaires, jusqu’à que la famille Hallyday décide de signer un accord il y a récemment.

Dernièrement, la publication parodique « Voiri » a dédié un dossier sur l’ex mannequin et a fait des révélations stupéfiantes. La veuve du taulier « serait déshéritée au profit de son sosie vocal, Jean Baptiste Guégan », a livré le magazine people. Uné décision qui aurait mis Laeticia Hallyday très en colère.

D’autre part, le magazine people satirique a interrogé Jean-Baptiste Guégan, baptisé « fils spirituel de Johnny Hallyday », a fait des révélations surprenantes. « Il y a quelques années, Johnny Hallyday m’a fait venir à Los Angeles. Je pensais qu’il voulait me rencontrer parce qu’il aimait ma voix, enfin la sienne, enfin la nôtre vu qu’on avait pratiquement la même ! » A-t-il expliqué.

Et d’ajouter : « En fait, il m’a demandé de faire le voyage car il avait une inflammation des cordes vocales et qu’il ne pouvait pas enregistrer les derniers titres de son dernier album ‘Rester vivant’. Il m’a offert une belle somme d’argent pour chanter à sa place sans que personne ne le sache ».

Cependant, Laeticia n’aimait pas le rapprochement entre Johnny et Jean-Baptiste. Lorsqu’elle est sortie de la maison de Los Angeles pour une petite course à l’extérieure, Johnny Hallyday a donné dans discrètement à son « fils » une petite statuette. A son retour en France, Jean Baptiste Guégan a posé la statuette sur sa cheminée.

Dernièrement, son chat jouait avec et a fait tomber le petit statut qui s’est brisée. Et c’est à cet instant qu’un document a fait surface, d’après le magazine satirique. Dessus, était écrit les dernières volontés de Johnny Hallyday. On apprend particulièrement qui lègue l’ensemble de ses avoirs et de ses biens à son fils spirituel, Jean-Baptiste Guégan.