On en saurait davantage sur le dernier traumatisme qui a conduit Loana à l’hôpital psychiatrique où elle est internée depuis plusieurs jours.

La ravissante blonde a certainement été conduite à l’hôpital mardi 6 octobre de ‘année après avoir été retrouvée errante, seins nus, dans la rue tout près de son maison. A en croire les témoignages récoltés, la star de téléréalité qui paraissait à la recherche de son chien qui ne se trouvait plus dans la maison, semblait «désorientée ».

Parmi plusieurs déclarations, celle d’un voisin de Loana. « Plusieurs proches nous confirment avoir été témoins de scènes ’très choquantes’. La jeune femme de 43 ans, sous l’emprise de produits illicites est sortie de son domicile seins nus se serait montrée agressive avec les passants », annonçait le site Star Mag,

En effet, à son arrivée dans un fauteuil roulant et inconsciente à l’hôpital, les médecins lui auraient donné des tranquillisants, confirmant qu’elle se trouvait dans un état critique. « À son réveil ce matin, mercredi 7 octobre, elle ignorait où elle se trouvait et pour quelles raisons elle avait été conduite à l’hôpital », a confirmé sa mère.

Son amie Sylvie Ortega a livré sur le plateau de « Touche pas à mon poste », l’émission de Cyril Hanouna sur C8, que Loana avait confessé vouloir se suicider. « Oui tout à fait, elle veut crever. Vous savez tous les gens qui sont bipolaires ou schizophrènes, c’est l’échec total de la psychiatrie », a-t-elle indiqué.

Toutefois, quelques mois avant, l’ex compagnon de Loana avait mis en garde sur l’attitude de la gagnante de Loft story dont il disait qu’elle avait retombé dans ses addictions. Paris Confidences pense de son côté savoir la cause de la rechute de la jeune femme et aborde une agression qu’elle a subi il y a quelques années. Elle plongé donc dans l’alcool pour oublier le viol dont elle a été victime enfant. Une douleur qu’elle vivrait tout le jour et qui lui rend la vie atroce.

«Le soir, quand je me retrouve isolée avec mes chiens et la télé, c’est très dur. La nuit de ma bêtise, le manque s’est fait très pesant. Si on ajoute à cela mes problèmes d’argent, de poids… j’ai sombré », indiquait Loana qui a essayé de se donner la mort maintes fois sans succès. «J’ai pris deux somnifères, puis un troisième, un quatrième, et j’en ai finalement pris une trentaine. Je dirais, consciemment, je voulais juste m’endormir. Inconsciemment, j’avais certainement envie d’en finir », annonçait-elle.