Il semblerait que Loana ait fait une rechute après avoir été hospitalisée. Le magazine People indique que l’ex-star de téléréalité ne va pas bien. Son état de santé ne cesse de se détériorer. La publication révèle même son hospitalisation ce 6 octobre. Ce que StarMag a aussi relayé, d’après que la gagnante du premier loft story a été admise à l’hôpital Bichat, à Paris, en fin d’après-midi, après avoir fait une crise démentielle potentiellement causée par une consommation de produits illicites.

L’ancienne star de la téléréalité de M6 a été conduit à cet établissement médical « en fauteuil roulant et à moitié consciente ». D’après sa mère, résidant depuis plusieurs années au sud de la France et qui s’avérait comme son seul appui, loana n’irait pas bien du tout. Le corps médical pense que son état est é « grave », elle aurait fait des crises de démence qui l’ont tant perturbé qu’ils ont dû lui administrer des tranquillisants pour la calmer.

« À son réveil ce matin, mercredi 7 octobre, elle ignorait où elle se trouvait et pour quelles raisons elle avait été conduite à l’hôpital », a expliqué sa mère, inquiète. D’après un témoin de la scène, Loana serait sortie de sa maison inquiète et désemparé. Il lui a paru qu’elle était à la recherche de son petit chien qui ne se trouvait plus dans la maison.

Et toujours D’après ce témoin de la scène, la star de téléréalité errait nue sur la voie publique, près de son appartement parisien du 8e arrondissement. Lorsque la police est arrivée sur place et a fouillé l’appartement de Loana, elle y a trouvé « des substances illicites ». D’après StarMag, Frédéric Cauvin, l’ex compagnon de Loana, n’était pas éloigné lors de la bouffée délirante de la star.

Loana aurait enlevé son débardeur laissant voir ses seins nus, puis elle se serait mise à courir dans tous les sens, a renseigné son ex. Celui-ci, au mois de septembre, avait affirmé que les addictions de la belle ont repris et qu’elle n’avait pas tiré des leçons du passé. Une amie proche de Loana a expliqué qu’elle est présentement consciente.

Elle a d’ailleurs reproché à ces « prétendus amis » de la star, qui se seraient empressés de contacter les médias et la police plutôt que lui en venir à l’aide. « Heureusement que j’étais là (…) Personne n’a jugé bon de lui venir en aide (…) Comment ont-ils pu la laisser sortir de chez elle à moitié nue ? Heureusement que je suis arrivée pour prendre des vêtements chez elle et la couvrir. Je suis outrée », a-t-elle dit.