Arnaud Clément est certainement l’un des grands noms du tennis français de ces dernières décennies. En effet, s’il est actuellement retraité il a quand même marqué de son empreinte ce sport dans notre pays.

Certes, vu comme ça son palmarès, ne semble pas éloquent, mais lorsqu’on se penche de plus près à ce qu’il a réalisé, surtout en Grand Chelem, cela devient rapidement très bon.

En effet, il est parvenu à atteindre à trois reprises la finale d’un Grand Chelem au cours de sa carrière, à deux reprises, au cours de l’open d’Australie et à une reprise à Wimbledon. Pour le coup, il va gagner même le titre avec son coéquipier en double.

Cependant en plus de ses prestations plus que correcte dans ces tournois, les amoureux de tennis de notre pays savent aussi à quel niveau il était précieux dans les diverses aventures de Coupe Davies.

En effet, il participera ainsi à 17 confrontations au total sous les couleurs de l’équipe de France. Par malheur, il ne gagnera jamais la coupe, nonobstant une finale en 2010 contre la Serbie.

Il ne tarit pas d’éloges
Actuellement la carrière sportive d’Arnaud Clément est terminée et il a décidé de mettre fin à la raquette depuis de nombreuses années déjà, même s’il est toujours plus ou moins proche du monde du tennis.

D’ailleurs, il était du côté de Rolland Garros dernièrement avec sa femme Nolwen Leroy, elle aussi très grande fan de tennis pour voir quelques rencontres de cette édition 2020.

Par ailleurs, c’est à cette opportunité que Le Parisien est allé à sa rencontre afin d’en savoir plus sur sa vision du tennis depuis qu’il a cessé les activités de tennis. D’ailleurs dans cette entrevue, un nom est souvent mentionné.

Ce nom c’est celui de Nadal et Arnaud Clément, ne tarit évidemment pas d’éloge sur lui. En effet, il précise être séduit par le joueur espagnol et par sa capacité a tout gagné depuis des années en étant toujours aussi déterminé qu’au premier jour.