En effet, ces deux dernières années ont été notamment très difficiles pour le l’heureux papa de deux enfants. En effet, le fameux chanteur a accumulé les épreuves difficiles qui ont failli le faire sombrer dans une dépression. En réalité, la mort de son frère, l’a anéanti. Et quelques semaines après, c’est la disparition de sa mère qui l’a encore dévasté.

Quelques jours après, le célèbre chanteur Renaud faisait une chute dans les escaliers de sa maison. Heureusement, sa fille Lola était d’un grand soutien pour lui. De plus, elle a fait en sorte que son père ne replonge plus dans ses anciens démons : l’alcool. Sa fragilité physique et émotionnelle a beaucoup inquité ses proches.

De plus, sa famille et ses amis sont inquiètes à l’idée de qu’il soit contaminer du covid-19. « S’il venait à attraper le coronavirus, il pourrait ne pas s’en remettre, alors il est confiné dans sa maison d’Isle. Il multiplie les rhumes, les bronchites … Son organisme est trop affaibli et ne peut se défendre contre le virus. Chaque maladie, bénigne pour les autres risque de le tuer », a livré son ami Dave.

D’autre part, récemment son ex-femme Romane Serda avec qui il a eu un fils nommé, Malone, est sortie de son silence et a finalement dévoilé les raisons de sa séparation avec le fameux chanteur. Elle a expliqué, sans surprise, que son addiction à l’alcool était la raison principale de leur divorce, nonobstant l’amour profond qu’elle éprouvait pour lui.

Renaud avait réussi à maintenir l’équilibre pendant plusieurs mois pour sa femme. Mais en 2010, il a rechuté et les tensions ont commencé à faire leur apparition au sein du couple, qui était au bord de l’implosion.  «  Nous venions de divorcer, mais je l’aime,  » a révélé Romane Serda.

Et d’ajouter : « Je sais qu’il est toujours là pour moi et que je serais toujours là pour lui. Je suis vraiment contente de cette relation. C’est la famille. Nous sommes frères et sœurs. Un amour qui dépasse le couple. Je suis heureuse d’avoir gardé ça ». Des révélations qui ont été livrées lors d’une interview accordée à nos confrères de Paris Match.